Le renforcement de la coordination s'avère payant

Il y a trois ans, les États membres ont adopté l'une des réformes les plus audacieuses jamais entreprises par le système des Nations Unies pour le développement, notamment en réalisant des améliorations et investissements substantiels dans la coordination des activités de développement en vue de mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Tout juste un an après le début de la mise en œuvre de cette réforme, le monde a été frappé par la pandémie de COVID-19. Le renforcement de la coordination a été crucial pour la mise à disposition immédiate de l’ensemble des compétences de l'ONU aux niveaux national, régional et mondial. 

Les coordonnateurs résidents ont piloté l’action déployée par les équipes de pays des Nations Unies pour répondre à l'impact sanitaire et socio-économique de la pandémie dans 162 pays et territoires, travaillant en étroite collaboration avec l'OMS, le PNUD et l'OCHA pour jeter les bases d'un relèvement plus solide.

L'intérêt du renforcement de la coordination a été manifeste à plusieurs égards :

  • Une capacité de pilotage renforcée au niveau des pays, avec des interlocuteurs clairement identifiés au niveau des autorités gouvernementales
  • Un positionnement plus cohérent de l’action de l'ONU et des interventions plus vigoureuses à l’échelle du système grâce à des relations de travail fructueuses au sein des équipes de pays des Nations Unies
  • Une réponse cohérente de l'ensemble du système de l'ONU, qui a permis d’amplifier immédiatement l’aide apportée aux pays dans le cadre d’une mobilisation en « mode urgence » et d’optimiser la riposte en tirant parti des interventions sanitaires et humanitaires 
  • Une mobilisation rapide à l'échelle du système en vue d’élaborer le Cadre des Nations Unies pour une réponse socio-économique immédiate à la COVID-19 et les Plans des Nations Unies pour une réponse socio-économique à la COVID-19 et pour le relèvement, moyennant la réaffectation et la mobilisation de ressources
  • Le maintien des activités opérationnelles habituelles parallèlement à la lutte contre la pandémie, dans l’optique de poursuivre la mise en œuvre du Programme 2030 et des objectifs  de développement durables (ODD).

L'action déployée en réponse à la COVID-19 a permis d’accélérer la mise en œuvre des réformes destinées à adapter le système des Nations Unies pour le développement à ses objectifs, notamment à travers la mise en place d’une nouvelle génération d’équipes de pays des Nations Unies mieux équipées pour relever des défis complexes grâce à une approche intégrée

Trois ans après le début de la mise en œuvre de la réforme, nous constatons clairement :

Une évolution marquée vers l’adoption d’une approche basée sur une programmation et une planification conjointes
La fourniture de conseils stratégiques mieux intégrés
Un accès amélioré et plus adapté à l'ensemble des capacités mises à dispositions par l’ONU
Une responsabilité et une transparence accrues en matière de résultats
Une meilleure capacité des entités des Nations Unies à parler d'une seule voix
Le développement de liens de collaboration plus étroits avec les institutions financières internationales

Les données montrent que les changements introduits par la réforme ont commencé à s’enraciner en 2020

 

Opinion des gouvernements sur le rôle des coordonnateurs résidents

77%

des gouvernements des pays de programme indiquent que, depuis le repositionnement du système des Nations Unies pour le développement en 2018, les entités du système des Nations Unies pour le développement travaillent mieux ensemble

Opinion des gouvernements sur le rôle des coordonnateurs résidents
https://undg.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/vue-densemble?card=383

Opinion des gouvernements : le coordonnateur résident ou la coordonnatrice résidente dirige l’équipe de pays des Nations Unies de manière effective

 
88%

des gouvernements des pays de programme estiment que les coordonnateurs résidents dirigent de manière effective l'action des équipes de pays des Nations Unies à l’appui de la mise en œuvre des priorités nationales, ce qui représente une hausse de 11 % par rapport à 2019

88 % des gouvernements des pays de programme estiment que le coordonnateur résident dirige de manière effective l’action de l’équipe de pays des Nations Unies à l’appui de la mise en œuvre des priorités nationales, ce qui représente une hausse de 11 % par rapport à 2019
https://undg.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/vue-densemble?card=372

Opinion des gouvernements : le coordonnateur résident ou la coordonnatrice résidente possède les attributions requises pour s’acquitter de son mandat

 
79%

des gouvernements des pays de programme sont d’accord avec l’affirmation selon laquelle les coordonnateurs résidents possèdent les attributions requises pour s’acquitter de leur mandat, contre 71% en 2019

Blue social media card with an icon of a lightning bolt alongside text.
79% des gouvernements des pays de programme sont d’accord avec l’affirmation selon laquelle les coordonnateurs résidents ont les attributions requises pour s’acquitter de leur mandat, contre 71% en 2019
https://undg.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/vue-densemble?card=374

Évaluation par les gouvernements des pays de programme de la manière dont les coordonnateurs résidents ont piloté la réponse des équipes de pays des Nations Unies à la COVID-19 en 2020 :

92%

92% des gouvernements des pays de programme indiquent que l’action des coordonnateurs résidents a permis d’apporter une réponse cohérente à la pandémie de COVID-19

 

Évaluation par les gouvernements des pays de programme de la manière dont les coordonnateurs résidents ont piloté la réponse des équipes de pays des Nations Unies à la COVID-19 en 2020
https://undg.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/vue-densemble?card=19
74%

des gouvernements des pays de programme indiquent que la réponse mise en œuvre par l’équipe de pays des Nations Unies sous la direction du coordonnateur résident a été complète

76%

des gouvernements des pays de programme estiment que la réponse mise en œuvre par l’équipe de pays des Nations Unies sous la direction du coordonnateur résident a été rapide

 

77%

des gouvernements des pays de programme estiment que la réponse mise en œuvre par l’équipe de pays des Nations Unies sous la direction du coordonnateur résident a été effective

 

84%

des gouvernements des pays de programme estiment que la réponse mise en œuvre par l’équipe de pays des Nations Unies sous la direction du coordonnateur résident a ciblé des groupes de population à risque

 

84%

des gouvernements des pays de programme estiment que la réponse mise en œuvre par l’équipe de pays des Nations Unies sous la direction du coordonnateur résident a été en adéquation avec le Plan-cadre de coopération / PNUAD

81%

des gouvernements des pays de programme estiment que la réponse mise en œuvre par l’équipe de pays des Nations Unies sous la direction du coordonnateur résident a été en adéquation avec la réponse humanitaire

Evidence from UN Agencies

  • Les coordonnateurs résidents sont nombreux à être d’accord avec l’affirmation selon laquelle les entités des Nations Unies favorables à leur autonomisation
14

entités du système des Nations Unies pour le développement indiquent que les définitions d’emploi des représentants des entités membres de l’équipe de pays des Nations Unies comportent des dispositions qui reconnaissent l’existence d’une relation de collaboration entre leur représentant dans le pays et le coordonnateur résident

12

entités du système des Nations Unies pour le développement reconnaissent leur obligation de faire rapport aux coordonnateurs résidents pour la planification, l’exécution des programmes et la mobilisation des ressources.

17

entités du système des Nations Unies pour le développement ont rendu compte à leur organe directeur des récentes mesures qu'elles ont prises pour identifier et lever les obstacles institutionnels aux fins de promouvoir une meilleure collaboration et une cohérence programmatique accrue avec les équipes de pays des Nations Unies

 

Les coordonnateurs résidents sont nombreux à être d’accord avec l’affirmation selon laquelle les entités des Nations Unies favorables à leur autonomisation
https://undg.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/vue-densemble?card=27

L'examen du système des coordonnateurs résidents, qui a eu lieu avant la fin de la 75ème session de l'Assemblée générale, permettra d'aborder certaines de ces questions et de rectifier le tir si nécessaire


 

To learn more visit the report's resource page and glossary